Vous êtes ici

Le géocaching, quézako ?

Outils
cachegeocaching
Il s’agit d’une chasse au trésor « high-tech » pratiquée par des personnes (de 7 à 77 ans) avides d’aventure et équipées de systèmes GPS.

Fiche réalisée avec l’aide de Florent Corre, animateur de l’ERN du Centre social Val’Mauges.

Il s’agit d’une chasse au trésor « high-tech » pratiquée par des personnes (de 7 à 77 ans) avides d’aventure et équipées de systèmes GPS. Le jeu consiste à localiser des récipients cachés, surnommés « géocaches », puis à communiquer son expérience en laissant un commentaire sur le site internet où sont rassemblées les fiches descriptives. Le Géocaching permet de découvrir des endroits insolites près de chez soi ou à des milliers de kilomètres et parfois de découvrir des objets inédits tel que les « travel bugs ».

La preuve en vidéo


 

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES ÉTAPES A RESPECTER ?

La préparation sur Internet

Il convient tout d’abord de se rendre sur les sites dédiés au géocaching pour y faire une recherche des caches qui sont situées dans votre région:

Cas du site geocaching.com :

En première page, entrez votre code postal à l’endroit désigné et appuyez sur Entrée.



Vous arrivez sur cette page :

Visitez les différentes fiches à votre disposition et essayez déjà de vous créer votre parcours de recherche. Imprimez-les ou téléchargez-les dans votre smartphone (équipé de l’application adéquate).

Pour pouvoir utiliser toutes les possibilités offertes par le site, il est conseillé de se créer un compte utilisateur (login/mot de passe). Attention, c’est en anglais !

https://www.geocaching.com/membership/register.aspx?type=basic

Pour débuter, il est conseillé de prendre une cache de type traditionnel ayant des niveaux de difficulté les plus bas possibles.
Une fois votre choix effectué, prenez en note les coordonnées sur la page de la cache en question.


 

Le matériel et l’intégration des données de géolocalisation

Entrez ensuite ces coordonnées dans votre GPS. Pour trouver un lieu, n’importe quel GPS portatif fera l’affaire : GPS de voiture, GPS de trekking plus évolués, montres GPS, smartphones (en milieu urbain), etc. Il existe en effet des applications de «Géocaching» pour iPhone et Android, par exemple. Toutefois, lorsque vous êtes réellement sur le terrain, il vous faudra un bon GPS de randonnée.

Il est parfois nécessaire de disposer d’une boussole en cas de mauvaise réception.
 

La recherche proprement dite

Ayez du flair et trouvez la cache ! Elle peut être de n’importe quelle taille. Cela va de la boîte de pellicule photo à des contenants beaucoup plus conséquents. Prenez un des petits objets situés dans la boîte et surtout remplacez-le par un autre que vous aurez pris soin d’apporter avec vous.

 

Le matériel et l’intégration des données de géolocalisation

Entrez ensuite ces coordonnées dans votre GPS. Pour trouver un lieu, n’importe quel GPS portatif fera l’affaire : GPS de voiture, GPS de trekking plus évolués, montres GPS, smartphones (en milieu urbain), etc. Il existe en effet des applications de «Géocaching» pour iPhone et Android, par exemple. Toutefois, lorsque vous êtes réellement sur le terrain, il vous faudra un bon GPS de randonnée.

Il est parfois nécessaire de disposer d’une boussole en cas de mauvaise réception.


La recherche proprement dite

Ayez du flair et trouvez la cache ! Elle peut être de n’importe quelle taille. Cela va de la boîte de pellicule photo à des contenants beaucoup plus conséquents. Prenez un des petits objets situés dans la boîte et surtout remplacez-le par un autre que vous aurez pris soin d’apporter avec vous.

Cette boîte renferme aussi le registre à signer par tous les géochercheurs. Remplissez-le par un petit mot, votre pseudo et remettez le tout en l’état initial. Continuez votre chemin jusqu’à la prochaine cache.


Le bilan de la recherche

Une fois rentré, connectez-vous au site avec vos identifiants et rendez-vous à la page de la ou des caches que vous aurez trouvée(e)s (ou pas !). En cliquant sur `Log your visit’, vous verrez apparaître une page afin d’ entrer votre trouvaille.

Choisissez le type de log ‘Found it’ puis écrivez un texte qui racontera le mieux votre aventure. Faites attention de ne pas donner trop d’indices aux géocacheurs suivants.


QUEL EST LE VOCABULAIRE A CONNAITRE ?

  • Logbook = carnet de route
  • TFTC ou MPLC = Thanx For The Cache ou Merci Pour La Cache
  • Travel bugs = Un Travel Bug est un objet qui se déplace d'une cache à une autre et qu'on peut suivre à la trace. Il appartient à l'origine à un Géocacheur et va vivre sa propre histoire au cours de ses aventures dans les caches. Il a parfois un but précis et certains sont convoités de par leur rareté ou leur succès. En tout cas, les Travel Bugs ne laissent jamais indifférents les Géocacheurs qui les découvrent. Si vous trouvez un Travel Bug, ou si vous même vous souhaitez créer et mettre sur le chemin de l'aventure votre propre Travel Bug, rendez-vous dans la rubrique « Track Travel Bugs » sur le site de geocaching.com.

Les non-initiés au géocaching portent quant à eux le nom de « géomoldus » ou « moldus », un terme emprunté à la série littéraire Harry Potter.

 

QUELLES SONT LES APPLICATIONS EN ANIMATION JEUNESSE (voire en randonnées pour les retraités) ?

La 1ère expérience de l’ERN du Centre social Val-Mauges a été réalisée durant les vacances de Pâques avec 7 jeunes du canton de St Florent le Vieil (entre 11 et 14ans) sur une après-midi. Un vélo, un GPS, un smartphone, quelques cartes et vogue la galère … ! Ils ont beaucoup apprécié la diversité du parcours, le paysage, les caches et les petits objets trouvés. Une seconde animation géocaching est prévue pour l’été 2011.

Pour les animateurs, quelques heures de repérages et de préparation sont nécessaires. En effet, il faut au préalable :

  • repérer les lieux et les caches, qui peuvent parfois être placées dans des endroits « potentiellement dangereux » (ex : vieux bâtiments industriels),
  • charger les batteries des appareils,
  • faire un petit cours d'orientation,
  • prévoir des boissons.

 

Il est bien sûr envisageable de créer son propre circuit sur son canton en plaçant des caches et en créant des énigmes soi même, sans passer par le site officiel.


Créé le 18/05/2011 par Christelle MOREL