Vous êtes ici

Rencontres Régionales des logiciels libres 2017 : entrepreneurs et militants en action

Actualités
Envoyé spécial de PiNG aux RRLL 2017, Thomas revient sur quelques uns des temps forts qui ont ponctués ces rencontres, entre table-ronde, ateliers et échanges informels.

Les Rencontres Régionales des Logiciels Libres 2017
C'est dans une ambiance chic et détendue, entre avalanche de stickers de start-up, slogans militants et petits fours, que se déroulent les rencontres régionales du logiciel libre 2017 organisées à l'Euro Meeting Center à Nantes par l'Alliance Libre, CapLibre et le Conseil National du Logiciel Libre, le tout en partenariat avec Nantes Métropole et la Nantes Digital Week.
Condensé sur une seule journée, le programme est dense et enchaîne conférences et ateliers en parallèle des stands des différentes entreprises du réseau de l'Alliance Libre présentes dans le hall principal. Voici un retours de quelques uns de ces temps de présentation...

« Quelle activité pour le Logiciel Libre en région ? »
Sous la forme d'une table-ronde regroupant des acteurs du mouvement des logiciels libres, autant d'un point des entrepreneurs, avec Alliance Libre et le Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres (SYNPELL) que des associations, avec April et K'Rément Libre, un panorama est dressé sur le développement du logiciel Libre en région et au-delà.
La part belle est laissé à la présentation de l'initiative fédératrice de l'Alliance Libre : une aventure qui a débuté en 2002 avec pour objectif principal la mutualisation commerciale et technique aux seins des 13 sociétés signataires. Une alliance pour développer l'édition de logiciels libres, dans un premier temps en région Pays de la Loire avant de s'étendre sur plan national.
K'Rément Libre se présente ensuite : association fraîchement installée à la Roche-sur-Yon, elle propose des ateliers et des tables-rondes autour des logiciels libres ou encore de l'auto-hébergement.
Le SYNPELL, lui aussi constitué il y a peu de temps, en mars 2017, est un syndicat d'entreprises avec la vocation de crédibiliser les logiciels libres auprès des collectivités notamment. Des collectivités qui seraient, selon eux, plus sensibles et attentives aux revendications portées par des représentants d'entreprises qu'à celles portées par le milieu associatif.
Enfin, April, association justement, qui œuvre à la promotion et à la défense des logiciels libres auprès d'élus, de députés, etc. et ce depuis 1996. Elle est, entres autres, à l'initiative de l'Agenda du Libre qui répertorie les événements en lien avec la thématique partout en France.
C'est April également qui sensibilise et encourage nos dirigeants à ce que les investissements publics en matière d'équipements informatiques privilégient en premier lieu les solutions libres et open-source. C'est donc tout naturellement qu'ils se sont portés soutiens de la campagne de la Free Software fondation Europe pour une redistribution des deniers publics en faveurs de logiciels et outils au code ouvert : « Nous voulons une législation qui requiert que le logiciel financé par le contribuable pour le secteur public soit disponible publiquement sous une licence de Logiciel Libre et Open Source. S’il s’agit d’argent public, le code devrait être également public. ». Plus d'informations sur leur site : https://publiccode.eu/fr/


Se former au Licences Libres
Cette intervention est menée par des membres du FAFIEC (OPCA Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Ils abordent la question des financements des formations professionnelles comme le CPF (compte personnel de formation) et le DIF. D'après eux, trop peu de dossiers de financements sont actuellement déposés pour de la formation à des logiciels libres alors qu'il y aurait des opportunités pour cela. Les acteurs et éditeurs de logiciels libres devraient se mobiliser pour faire certifier leurs logiciels aup


Livre et Libre
Une table-ronde réunissant Magali GARNERO, gérante d'une librairie spécialisée dans les ouvrages sous licences libres, Jérôme GABILLAUD des éditions ENI et Ronan CHARDONNEAU auteur d'ouvrages techniques édition par ENI.
Quel lien à faire entre le livre et le libre ? C'est le sujet exploré dans le cadre de cette table ronde qui évoque les contraintes liées à l'écriture, à l'édition et à la vente d'ouvrages en lien avec la question du libre. Des livres plutôt techniques dans l'ensemble, mais pas uniquement avec la librairie à Livr'ouvert à Paris qui présente des ouvrages généralistes mais sous licences libres !
On apprend dans cette table-ronde que 80% des livres sont achetés d'après leur couverture, que concernant les ouvrages qui décrivent un logiciel, l'éditeur devrait contraindre l'auteur à évoquer les CGU qui sont, d'une certaine manière, la face cachée de l'iceberg (ou en tout les cas la face ignorée), que les éditions ENI publient 45 % de leurs livres à propos de logiciels open-source mais que ces derniers ne sont pas publiés sous licences ouvertes.


Voilà pour l'exploration parcellaire mais néammoins passionnante de cette riche programmation proposée par Alliance Libre, CapLibre et le CNLL. Les temps forts autour de cette thématique des logiciels libres se font de plus en plus présents en région (install party, temps de sensibilisation, formations, etc.), n'hésitez pas à consulter l'agenda du libre pour en suivre l'actualité !
Des vidéos de certaines conférences des Rencontres Régionales des Logiciels Libres devraient être mises en ligne bientôt sur http://rrll.alliance-libre.org/.